A-Way Express Courier

Commencé le 1987 |

English

A-Way Express est une entreprise sociale qui fournit des services de messagerie le même jour en transport en commun à ses nombreux clients de la ville de Toronto. A-Way se distingue des autres services de messagerie, car l’entreprise poursuit un double objectif : rentabilité et emploi. A-Way est non seulement une entreprise en croissance constante, mais elle offre également des emplois permanents, flexibles et intéressants à des personnes ayant vécu une expérience directe avec le système de santé mentale.

Le statut de membres de l’équipe A-Way exerçant une activité rémunérée fait naître chez nos employés une raison d’être et un sentiment d’autodétermination, améliore leur stabilité financière et leur permet de profiter de services d’entraide et d’accéder à un réseau social, ce qui leur facilite leur rétablissement. De plus, ils acquièrent des compétences professionnelles, une expérience de travail et des références.

 

1. Contexte communautaire

A-Way courier posing in subway with walkie-talkie. A-Way couriers deliver parcels and letters throughout Toronto using public transit.
A-Way couriers deliver parcels and letters throughout Toronto using public transit.

En 1987, A-Way Express a ouvert ses portes après avoir développé un modèle d’entreprise exploitée par des survivants de problèmes de santé mentale. Le besoin était clair, il n’existait pas des possibilités d’emploi dans un environnement favorable pour les survivants dans le milieu des affaires. Grâce à une structure basée sur l’autodétermination, la direction a su prendre les décisions appropriées et pertinentes aux survivants, ce qui est toujours le cas aujourd’hui.

2. Historique

En 1985, les usagers des services de soutien communautaire de Progress Pace et Houselink Community Homes ont entamé des discussions avec le personnel des agences de soins de santé sur les possibilités de développer des opportunités d’emploi innovantes. Selon les statistiques, le chômage chez les personnes ayant des problèmes psychiatriques atteint 85 %. Un groupe de discussion, formé en 1986, proposait de remplacer les projets et les documents par des milieux de travail inspirant dans lesquels les employés bénéficieraient du soutien nécessaire pour devenir plus indépendants. Ce groupe s’est réuni une fois par semaine l’année suivante pour développer ce concept. Suite à une étude de faisabilité, les coûts initiaux de démarrage et d’exploitation totalisant 89 000 $ ont été obtenus de diverses sources de financement.

Le 1er juin 1987, A-Way Express ouvrait ses portes avec dix messagers, un gestionnaire et quatre employés de bureau. En 1992 A-Way comptait 45 messagers, sept employés de bureau, un gestionnaire, un directeur général et 700 clients. Aujourd’hui, en 2014, nous employons 65 personnes et avons plus de 2000 clients.

3. Structure de l’organisme

Le 28 juillet 1987, Applause Community Development Corporation a obtenu ses lettres patentes et est devenu une corporation faisant affaires sous le nom de A-Way Express. L’article 6 de la demande de constitution stipule que : les buts pour lesquelles la société est constituée sont les suivants : aider à la réinsertion des patients en psychiatrie en voie de rétablissement en offrant des opportunités de formation et d’emploi. Trois administrateurs ont signé ce document. Nous avons actuellement un conseil d’administration composé de six candidats externes et six employés. Ils se rencontrent une fois par mois et sont impliqués dans plusieurs comités.

4. Partenariats

De nombreux organismes ont contribué d’une façon ou d’une autre au succès d’A-Way et au bien-être de l’équipe. En ce moment, nous étudions les possibilités de collaborer avec une entreprise de messagerie de Toronto afin que notre capacité de livraison soit plus complète et plus commercialisable.

5. Finances

En plus de nos revenus d’entreprise, A-Way Express est financé par le ministère de la Santé de l’Ontario par le biais du RLISS du Centre-Toronto.

6. Impacts et résultats

Au fil des ans, A-Way a employé des centaines de consommateurs-survivants qui ont pu ainsi bénéficier des nombreux avantages reliés à l’emploi entre autres : un revenu, une structure, le contact social, la possibilité d’aider d’autres personnes, le développement des compétences, le mentorat, la confiance en soi, le rétablissement, la réduction du besoin de séjours à l’hôpital.

7. Enjeux

Devenir une entreprise auto suffisante est un rêve que notre modèle d’entreprise ne permet pas si nous voulons rester concurrentiels. Notre entreprise marche bien pour plusieurs raisons, dont le fait que nous soyons très écologiques, car nous utilisons les transports en commun, ce qui rend le travail moins stressant pour nos messagers. Malheureusement, le nombre de livraisons que nous pouvons faire par jour est limité, les revenus sont donc bas et l’autonomie de l’entreprise est un rêve. Nous discutons la possibilité d’inclure les Smartcars, ou une solution équivalente, dans notre boîte à outils.

8. Leçons apprises

Il faut bien connaître son entreprise et rester réaliste. Il faut prêter attention au financement et avoir un conseil d’administration solide.

9. Vision d’avenir

Notre mandat est d’employer des survivants. Le contexte économique est difficile et l’utilisation du courriel remplace de plus en plus les besoins de services de messagerie. Nous examinons donc d’autres options, par exemple : la livraison d’autres produits, des marchés à percer, et d’autres idées commerciales viables. Nous examinons actuellement de nouvelles idées avec l’aide d’une société de conseils en marketing.

2168 Danforth Avenue Toronto, Ontario M4C 1K3 Canada

416-424-2266

marketing@awaycourier.ca

http://www.awaycourier.ca

Les revenus de l'année précédente étaient de < 1 million

Répondre