Teamwerks Co-operative

Commencé le 2000 | ,

English

Le logo de Team Werks Co-op. Titre d’appel : Business Based, client focused.

TeamWerks Co-op, fondé en 1998, a commencé par offrir des services ambulatoires dans le cadre d’un partenariat avec le St. Joseph’s Care Group. Puis, l’organisme s’est agrandi. Il comprend maintenant huit entreprises distinctes offrant des produits et des services uniques regroupés sous une même bannière. Selon le St. Joseph’s Care Group, le modèle coopératif permettait d’offrir divers services tout en générant des revenus. Les huit entreprises qui constituent TeamWerks sont les suivantes :

1. Contexte et historique

TeamWerks Co-op, established in 1998, began as an outpatient partnership with St. Joseph’s Care Group and has grown to encompass eight separate enterprises offering unique products and services under a single umbrella. St. Joseph’s Care Group found that a worker co-op model allows them to offer these disparate services and the empower the members while simultaneously generating revenue. The eight business ventures comprising the TeamWerks Co-op are as follows:

Le logo de CafeWerks, le « a » de Café (Café est en rouge alors que Werks est en noir) est remplacé par l’image d’une petite tasse de café fumant.
Le logo de PaperWerks, en lettres noires, « Paper » écrit sur un fond style feuille de papier lignée jaune, souligné par des petites bandes de papier jaune découpées.
Le logo de PieceWerks, écrit en noir, « Piece » est en italique et il y a trois petites pièces de casse-tête : la rouge en guise de point sur le « i », une bleue et une jaune placées autour du nom.
Le logo de WaterWerks, le « a » et le « e » sont remplis d’une goutte d’eau bleue.
Le logo de WoodWerks, les « o » et le « d » ressemblent à des coupes transversales de rondin dont on distingue les anneaux de croissance.
Le logo de GreenWerks, « green » est imprimé en vert et souligné par une feuille à longue tige.
  • Situé à l’Hôpital psychiatrique de Lakehead, le Good Times Café est géré par la clientèle et les membres de la coop. On y offre des collations, des boissons et du café gourmet.
  • PaperWerks –  Une entreprise de service de déchiquetage de papier sécuritaire, pratique, économique et écologique.
  • PieceWerks – Une entreprise d’assemblage qui s’occupe d’emballage, de montage, d’assemblage, d’étiquetage et effectue des productions sur commande.
  • RagWerks –  Une entreprise productrice de chiffons industriels de première qualité pour ménages, ateliers et garages.
  • WaterWerks – Un lave-auto spécialisé dans le nettoyage intérieur et extérieur ainsi que dans les services d’esthétique pour les voitures, les camions, les fourgonnettes, les bateaux et les autocaravanes.
  • WoodWerks – Une entreprise de menuiserie de bois nu spécialisée dans la fabrication d’étagères, de portemanteaux, de chaises Adirondack, de jardinières et bien plus.
  • GreenWerks – Un jardin communautaire produisant fruits et légumes santé en abondance.
  • Lilypad – Le second café de TeamWerks situé dans un de ses bâtiments affiliés.

Les services offerts par TeamWerks s’adressent aux personnes âgées de 16 ans et plus, avec des exceptions étudiées au cas par cas. Par ailleurs, certains services s’adressent aux clients ayant des problèmes de santé mentale qui désirent travailler. Ces services comprennent :

Programme de préparation à l’emploi

  • Identification des objectifs d’emplois
  • Élaboration d’un plan d’emploi
  • Évaluations axées sur les besoins individuels

Enseignement de compétences et formation professionnelle

  • Soutien individuel avec un instructeur en formation professionnelle
  • Accommodations et adaptations du milieu de travail
  • Soutien en milieu de travail en situation réelle

Création d’emploi

  • Développement de possibilités d’emplois par l’entremise de l’entreprise sociale – TeamWerks Co-op
  • Travailler conjointement avec les prospecteurs d’emplois communautaires afin d’atteindre les objectifs d’emploi des clients

Services de renseignements et de références

  • Accès à d’autres programmes d’aide à l’emploi au sein de la communauté

Aide au travail autonome

  • Soutien individuel aux clients désirant démarrer leur propre entreprise
  • Aide à l’élaboration des évaluations de viabilité et des plans d’affaires

Services intégrés

  • Les clients, les spécialistes en emploi et des équipes de soins cliniques collaborent afin de mettre en place une approche globale qui répond aux objectifs des clients.

2. Outcomes

The core objectives TeamWerks focuses on address a number of rehabilitation dimensions. One major focuses of the co-op is its social objective. This centers on the peer support and relationship building which stems from regular employment and interacting with others on a routine basis. In addition, the co-op aids in building its members’ confidence, thereby enhancing the benefits of social integration. Rehabilitation is TeamWerks’ primary reason for existence, with the social benefits this achieves  recognized as the most influential driver in the rehabilitation process. For clients working within TeamWerks Co-op, there is ongoing support on an individual basis. An environment of respect and dignity is inculcated at all times.

3. Structure de l’organisme

Avant le début des années 2000, TeamWerks Co-op était composée de deux coopératives distinctes qui exerçaient leurs activités sur le même site et poursuivaient des objectifs similaires. À partir du moment où le modèle de l’entreprise sociale s’est démarqué comme pouvant créer une seule coopérative synergique, la structure organisationnelle a été bonifiée pour donner le modèle actuel de TeamWerks Co-op. La structure est fondée sur huit entreprises distinctes qui offrent des produits et des services uniques. Quatre superviseurs travaillent au sein de la coop et sont chacun responsables de la supervision deux entreprises. Leurs responsabilités comprennent l’instruction, la création de projets, la délégation des tâches, la résolution de conflits et ils doivent s’assurer que chaque client est reposé et attentif ce qui permet d’assurer la sécurité. Pour ce qui est des postes permanents, il y a en tout six équivalents temps plein qui travaillent pour TeamWerks Co-op, des bénévoles et des stagiaires.
Les quelques « vaches à lait » de la coop, comme le lave-auto (WaterWerks), permettent de conserver les entreprises qui offrent des services sociaux aux clients et qui ne génèrent pas de profit important.

Deux membres du personnel de Waterwerks, tenant un chiffon et une vadrouille, devant une voiture fraîchement lavée aux portes ouvertes. Le lave-auto WaterWerks
Le lave-auto WaterWerks

Certaines entreprises remportent un franc succès et accumulent les profits. Ainsi, l’entreprise sociale peut mettre sur pied de nouveaux projets et se débarrasser des moins performants. Ces entreprises offrent la possibilité de maintenir les initiatives à forte valeur sociale si ces dernières affichent une faible valeur commerciale.
En ce qui concerne les nouveaux projets d’entreprise, toute personne associée à la coop peut présenter ses idées que ce soit un superviseur, un membre du conseil d’administration de TeamWerks ou un client. Ces idées seront ensuite évaluées en fonction du niveau de faisabilité et de réadaptation et des chances de réussite de l’entreprise. Les projets estimés faisables et bénéfiques aux clients en processus de réadaptation seront menés à bien. La flexibilité de cette structure permet de mieux répondre aux besoins des clients et de renforcer le processus de réadaptation.
Afin de placer au mieux les clients au sein de l’organisme, les recommandations pour le programme de services ambulatoires sont évaluées par le conseiller en réadaptation afin de trouver le meilleur ajustement possible. Les clients peuvent alors travailler dans une entreprise donnée et déterminer si ça marche ou s’ils préfèrent essayer une autre entreprise qui irait mieux avec leurs forces. Un des objectifs associés à ce procédé est que les clients profitent d’un soutien informel par les pairs et d’un environnement de travail partagé entre tous les membres du personnel. Comme ce placement n’est pas permanent ou fixe, les clients peuvent essayer différentes entreprises avant de prendre leur décision et de faire le choix le mieux adapté. Ce procédé est établi pour aider au processus de réadaptation. Les clients qui se sentent bien dans leur milieu de travail et qui aiment leur emploi se sentent respectés.
En tout temps, environ 20 clients travaillent pour la coop en placements à durée limitée. Ces clients travaillent dans une des entreprises de la coop et effectuent habituellement un placement professionnel de un à deux ans au sein de l’organisme. À la fin de ce placement, TeamWerks Co-op va souvent proposer aux clients de passer à des emplois traditionnels et de profiter de leur processus de réadaptation. Cependant, étant donné que les employés de la coop en sont également membres, ils gardent la possibilité de retourner dans la coop si tel est leur choix.
95 % des clients et des membres de TeamWerks sont bénéficiaires du POSPH (Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées), ce qui peut augmenter les obstacles et les enjeux relatifs à l’emploi. Au lieu de se laisser décourager par la persévérance dont il faut faire preuve pour collaborer de manière efficace avec le POSPH afin d’augmenter les revenus des clients, TeamWerks travaille avec le système pour maximiser les revenus et la qualité de vie. Le POSPH s’avère dans certains cas décourageant, car un pourcentage du revenu mensuel peut être déduit du soutien du revenu pour les personnes ayant des problèmes de santé mentale et qui ont de la difficulté à maintenir un emploi à plein temps et pour les personnes qui ont besoin de congés maladie. C’est à TeamWerks qu’il incombe d’équilibrer le nombre d’heures travaillées pour chaque client afin d’assurer qu’il reçoive le revenu d’emploi et celui du soutien financier du POSPH. TeamWerks travaille de façon efficace avec le POSPH pour garantir que ses clients et ses membres profitent de leurs revenus.
Le salaire horaire des clients est versé sous forme d’allocation de formation ou de ristourne. Les membres-propriétaires reçoivent une ristourne comme stipulé par la Loi sur les coopératives pour les coopératives de travailleurs, ce qui correspond à un montant de 4 $ à 6 $ l’heure. Les repas sont également offerts par le café qu’ils possèdent. Les membres-propriétaires participent à l’accumulation et à la distribution semestrielle des excédents. Les revenus des clients sont déclarés et TeamWerks fait de son mieux pour qu’ils aient le nombre d’heures requis pour recevoir les prestations d’emploi mensuelles du POSPH, soit 150 $. Si l’on tient compte de la ristourne, de la prime semestrielle et des prestations du POSPH, le salaire horaire des clients atteint à peu près le salaire minimum de l’Ontario, soit 10,25 $ l’heure, ou un peu plus. Le revenu total des clients vient de différentes sources, ce qui réduit le montant que le POSPH exige habituellement de remettre. Les clients en placement professionnel reçoivent une allocation de formation et ne participent pas entièrement à la prime semestrielle. Ils gagnent environ la moitié du montant reçu par les membres-propriétaire. Les clients et les membres travaillent 8 à 15 heures par semaine et les besoins et les préférences de chacun sont pris en considération de manière à s’assurer qu’ils sont contents et en santé dans leur milieu de travail

4. Marketing

La stratégie marketing de TeamWerks Co-op suit différents axes. Tout d’abord, il y a le site Web qui présente des photos et des informations sur chaque entreprise sociale. Il fournit également des informations sur la mission de l’organisme en général. Par ailleurs, TeamWerks diffuse des affiches et des trousses d’information dans la communauté pour faire la publicité de ses différents services.

Cette diffusion vise deux objectifs. Le premier est de susciter l’intérêt pour les produits et services produits et vendus par TeamWerks afin de générer des revenus pour la coop. Le second est d’informer sur le programme de réadaptation offert par TeamWerks, soit offrir des possibilités d’emploi aux personnes ayant des problèmes de santé mentale. En plus du marketing destiné au public, TeamWerks envoie des courriels aux plus de 2 000 employés de St. Joseph’s Care Group pour faire la promotion des produits et des services disponibles.

5. Financement et données financières

TeamWerks Co-op considère être financièrement stable, car elle est uniquement financée par les revenus d’exploitation des huit entreprises opérant sous la bannière de la coop. Cela est attribué au soutien dont bénéficie la coop à tirer parti de ressources existantes et au soutien de son partenariat avec St. Joseph’s Care Group.

Même si TeamWerks est capable de fonctionner grâce aux revenus d’exploitation, la coop a obtenu deux subventions au cours de son existence. Une subvention était destinée à mener une étude sur les techniques et l’efficacité du marketing en vue d’améliorer la stratégie marketing de TeamWerks. La seconde subvention était destinée au financement de projets spéciaux qui couvraient différents aspects et besoins de l’entreprise sociale tels que l’administration et l’aide juridique. Ces deux subventions ont été accordées par l’Ontario Co-operative Association.

En 2012, le chiffre d’affaires brut de la coop a atteint 130 000 $ et le bénéfice net avant taxe 5 000 $. TeamWerks utilise un système comptable différent de son partenaire et la plupart des opérations comptables sont effectuées avec le logiciel Simple Comptable. Le St. Joseph’s Care Group a mis en place un fonds de réserve pour TeamWerks Co-op accessible par l’entremise du conseil d’administration. Le fonds de réserve est principalement utilisé pour acheter de l’équipement et des fournitures de bureau dont on a besoin, mais qui ne peuvent être achetés avec les seuls revenus d’exploitation.

6. Enjeux et succès

Enjeux :

Un des aspects les plus importants du succès et de la viabilité de TeamWerks est sa capacité à employer des clients qui répondent aux besoins de l’entreprise tout en continuant leur programme de réadaptation. Il n’est pas toujours facile d’équilibrer la réinsertion sociale et la demande du marché tout en priorisant le bien-être mental des individus. Les personnes avec des obstacles importants à l’emploi vont ressentir beaucoup de stress et de tension quand les exigences de production sont très élevées, ce qui freine leur rétablissement. Donc, TeamWerks apporte de la flexibilité à sa structure et dans le placement professionnel des clients dans le but d’accommoder ceux qui sont prêts et aptes à gérer une grande tension. De la même façon, ceux qui ne sont pas prêts peuvent travailler à un rythme plus sain.

Une employée cherche des documents à ScanWerks pour les entrer dans la base de données centrale. Dans la pièce, il y a des étagères avec des livres et des papiers. La pièce est spacieuse et claire, les murs sont vert lime.
Une employée cherche des documents à ScanWerks pour les entrer dans la base de données centrale.

Un autre défi auquel est confronté TeamWerks est le manque d’argent, le budget opérationnel ne permet pas d’embaucher de nouveaux employés dans le programme. Ceci augmente la charge de travail des employés actuels. Chaque superviseur est responsable de deux entreprises et veille à ce que ces entreprises fonctionnent bien et à ce que les clients soient à l’aise et satisfaits. Cette pression peut compromettre certains aspects de leur travail. Dans le budget de fonctionnement fixé pour TeamWerks Co-op au cours de ces dix dernières années, le montant affecté à l’embauche de nouveaux employés pour le programme est très limité.

Succès :

Grâce à son partenariat avec St. Joseph’s Care Group, TeamWerks a pu exploiter ses forces et ressources existantes. La location du terrain sur lequel TeamWerks est implanté est d’un dollar (1 $) par an et les bâtiments qu’il occupe sont gratuits et sans coûts supplémentaires. Le lave-auto utilisé par l’entreprise sociale WaterWerks est la principale « vache à lait » de la coop. C’est une activité très lucrative et le bâtiment et l’eau utilisés sont offerts gratuitement à la coop.

Un autre élément essentiel au succès de la coop est qu’elle est exploitée dans un environnement favorable. Ainsi, TeamWerks peut intégrer son programme de réadaptation professionnel dans beaucoup de cadres différents, ce qui facilite le processus de réadaptation et est tout à l’avantage des clients.

7. Leçons apprises

Selon Doug Dowhos, superviseur d’Options Emploi à l’Hôpital psychiatrique de Lakehead, il y a plusieurs moyens de réussir au niveau social et financier pour une entreprise sociale. Il faut tout d’abord diversifier les activités afin de bénéficier de plusieurs sources de revenus et de pouvoir compenser les coûts. D’autre part, les objectifs sociaux et financiers doivent être équilibrés et traités sur un pied d’égalité pour pouvoir générer des profits.

Deux employés debout à la déchiqueteuse déchiquettent des documents à PaperWerks
Des employés déchiquettent des documents à PaperWerks.

Ceci étant dit, il peut être très bénéfique d’établir un partenariat à long terme qui finance les coûts sociaux de l’entreprise. Néanmoins, il faut rester réaliste et tenir compte des prévisions à long terme afin de garantir la faisabilité et des résultats sociaux concrets et significatifs. Doug Dowhos conseille également de ne jamais perdre de vue l’objectif à long terme tout en ciblant la rentabilité, car cette dernière pourrait être sacrifiée au profit des résultats sociaux. Les recettes et les dépenses sociales et commerciales sont comptabilisées séparément ce qui permet à l’entreprise sociale d’effectuer le suivi de chacun des objectifs et de savoir lequel permet à l’autre de survivre.

D’autres conseils peuvent faciliter le développement d’une entreprise sociale. Veiller à ce que le conseil d’administration encourage une culture d’entreprise contribue à la stabilité financière de l’entreprise sociale. Ceci facilite les prises de décision relatives à la viabilité de l’entreprise tout en tenant compte de sa mission sociale. Établir de saines pratiques de gestion des ressources humaines est un autre atout important pour tout organisme et particulièrement pour les entreprises sociales en phase de développement. De telles pratiques facilitent les prises de décisions relatives au personnel et aux politiques.

Neuf employés de GreenWorks  dans un champ devant un tracteur jaune. Certains tiennent des bêches et des binettes.
L’équipe GreenWerks au travail.

GreenWerks : Les employés de GreenWerks sont fiers de leur jardin communautaire!

Les services d’experts-conseils profitent positivement au démarrage d’entreprises sociales, car ils proposent des avis et des orientations que vous ne pouvez pas trouver au sein de votre entreprise. Cet accompagnement professionnel peut être un facteur de réussite pour une jeune entreprise sociale. Avec ce genre d’accompagnement et de bons conseils, une entreprise sociale peut y arriver toute seule. Enfin, consulter le personnel pour découvrir comment il aimerait que l’organisme évolue et ses visions contribuent à en rallier les membres. Cette approche est une étape importante lorsqu’on œuvre à atteindre des objectifs communs. Le personnel fait partie intégrante de l’organisme et de ses missions. Vu qu’il travaille sur le terrain, le consulter peut donner une image plus claire des enjeux et des opportunités.

8. Vision d’avenir

À l’avenir, TeamWerks Co-op vise à progresser vers un environnement plus axé sur la communauté. Actuellement, toutes les entreprises sont regroupées dans un des édifices du St. Joseph’s Care Group. Déménager dans un endroit plus accessible permettrait de créer d’autres entreprises et d’avoir plus de visibilité pour les produits et services existants. La mission sociale de l’organisme susciterait probablement plus d’attention ce qui engendrerait une meilleure visibilité auprès de la communauté et pourrait éventuellement attirer plus de clients ayant un intérêt dans les objectifs sociaux de TeamWerks.

580 North Algoma Street PO Box 2390 Thunder Bay, Ontario P7B 5G4

(807) 346-3694

teamwerks@teamwerks.ca

http://teamwerks.ca/index.html

Répondre