Textbooks for Change

Commencé le 2012 |

Chris Janssen, fondateur de Textbooks for Change, devant la bannière de T4C
Chris Janssen, fondateur de Textbooks for Change

English

Les manuels deviennent rapidement trop chers pour les étudiants et la plupart du temps, ils n’en ont plus aucune utilité après seulement un an. Alors, ces manuels usagers ramassent de la poussière sur des tablettes, alors que les étudiants d’ici et d’ailleurs tentent de trouver des moyens abordables de se procurer ce matériel. La solution est de se procurer les manuels auprès d’un étudiant et de les redistribuer de façon durable à d’autres étudiants. C’est l’occasion de créer de la valeur à partir de rien, tout en contribuant à résoudre le problème des manuels inabordables pour plus d’un million d’étudiants au Canada et des millions dans le monde entier.

Textbooks for Change (T4C) est une entreprise sociale à but lucratif qui collecte des manuels donnés de deux façons : les chutes de livres sur les campus postsecondaires et les collectes organisées par des associations étudiantes. Près de la moitié des dons de livres est envoyée dans des universités africaines qui ont grandement besoin de matériel scolaire de cette qualité. Le reste des livres est soit recyclé ou revendu en ligne partout au Canada à des prix abordables. Une partie des produits de la vente des manuels sert à faire progresser la mission de T4C et l’autre sert à octroyer des prêts de microfinancement à des entrepreneurs de pays en voie de développement. De plus, si une association étudiante à vocation sociale organise une collecte de livres, la moitié des revenus nets des ventes de manuels sera réinvestie pour contribuer au financement de la mission sociale de cette association.

1. Contexte communautaire et historique

Comment tout a commencé

En 2012, Chris Janssen essayait de trouver un moyen de recueillir des fonds pour la campagne Fox/Shinerama à l’université Western Ontario. Il a trouvé un modèle qui consistait à faire la collecte de manuels usagés auprès des étudiants des années supérieures et à les revendre aux étudiants de première année à la recherche d’une option plus abordable que les librairies. Ce petit essai a permis de recueillir 500 $ pour les deux causes. Chris Janssen a commencé à réfléchir sur différentes façons de transformer un modèle comme celui-ci pour qu’il ait un impact beaucoup plus grand. C’est alors que T4C a vu le jour. Après une longue discussion avec son bon ami, Tom Hartford, le concept s’est un peu plus développé. Ensemble, ils ont commencé à collecter des manuels dans toute l’université de Western Ontario pour se préparer à les revendre au début de la prochaine année scolaire. Ils avaient prévu d’utiliser le produit des ventes pour accorder des microprêts à des entrepreneurs par le biais de Kiva, un réseau en ligne d’institutions de microfinance.

Devant certaines contraintes de croissance, Janssen et Hartford ont rapidement posté la liste de l’inventaire collecté en ligne, car le volume des ventes qui augmentait vite rendait la livraison directe aux étudiants difficile. Les ventes en ligne ont augmenté en quelques semaines. T4C s’est alors repositionné pour une vente exclusivement en ligne sur l’ensemble du pays. Puis un partenariat avec des initiatives dans 39 pays a été élaboré ce qui a contribué à étendre l’impact de T4C.

Ceci a permis à T4C de donner tous les manuels invendus encore pertinents et en bon état à des universités africaines.

2. Vidéo

3. Structure de l’organisme

Chris Janssen, PDG de T4C et récemment diplômé de la Richard Ivey School of business, a obtenu un certificat en entrepreneuriat et un autre en développement durable. Ce fanatique de jeunes entreprises adore jouer un rôle critique au sein d’entreprises en démarrage dans leur phase d’hypercroissance.

Tom Hartford, directeur financier, a obtenu son diplôme en finances de l’université Western Ontario au printemps 2013. Depuis qu’il a débuté à T4C, il s’est passionné pour l’entrepreneuriat et le financement des petites entreprises.

Cody McCullough s’est joint à l’équipe début avril 2014. Il a obtenu un diplôme en commerce de l’université Western Ontario au printemps 2013. Cody s’occupera de la gestion de la marque T4C et il est directeur du marketing numérique qui permet à T4C de partager son histoire et son impact au fur et à mesure que T4C s’implante dans de nouvelles régions. De plus, Cody sera responsable de la gestion du programme Ambassadeurs de Campus et sera la personne-ressource de tous les participants.

Début 2014, Chris et Tom avaient constitué une société en nom collectif, puis ils ont changé pour former une corporation le 12 juin 2014. De plus, T4C est une entreprise certifiée B Corp, ce qui garantit que T4C n’opère pas seulement dans l’intérêt de ses actionnaires, mais qu’elle a aussi un objectif social et environnemental. T4C est fier d’être la seule entreprise certifiée B Corp de London, Ontario, et de se joindre aux 100 B Corporation du Canada.

4. Partenariats

Parmi les partenaires de T4C, on compte Goodwill  qui fait don de l’espace d’entreposage, Youth Social Innovation Fund (YSI) qui fournit le mentorat et un prêt, les universités du Sud-Ouest de l’Ontario, Amazon et Pillar Nonprofit Network.

5. Programme Ambassadeurs de Campus

En 2014, T4C lancera le programme Ambassadeurs de Campus. Ce programme donnera aux étudiants de plusieurs campus en Ontario l’occasion de se joindre à l’équipe et d’implanter l’initiative T4C directement dans leur école.

6. Finances

Le revenu de la première année d’exploitation a atteint environ 100 000 $ (septembre 2012 – juin 2013). À ce jour, T4C a reçu une subvention de Youth Opportunities Unlimited pour payer les salaires. Les subventions ont déjà beaucoup aidé la croissance de l’entreprise sans influer sur les résultats. L’équipe prévoit de continuer à faire des demandes de subventions pertinentes pour des projets menant à un profit net encore plus élevé. De plus, l’équipe a récemment assisté une série de présentations privées pour chercher des investisseurs sociaux afin d’agrandir ses activités selon un plan quinquennal visant à s’implanter dans 18 écoles supplémentaires.

7. Impacts et résultats

Chris Janssen and co-founder Tom Hartford presenting the Texbooks for Change model to a group
Chris Janssen and co-founder Tom Hartford

À ce jour, T4C a accordé plus de 20 000 $ en microprêts, envoyé plus de 10 000 manuels à l’université d’Addis-Ababa en Éthiopie et fait des dons de 11 000 $ à des associations étudiantes à but non lucratif et à vocation sociale. Au cours des prochains mois, T4C va continuer à avoir un impact positif tout en élargissant ses activités à d’autres universités et collèges canadiens. Les résultats d’activités de 2014 seront bientôt publiés, mais on sait déjà que plus de 10 000 livres sont prêts à être expédiés en Afrique et que plus de 17 000 $ sont disponibles pour des microprêts et pour des dons aux partenaires à but non lucratif.

8. Enjeux

Notre enjeu actuel est d’obtenir le financement nécessaire à notre expansion. Nous espérons que nos investisseurs sociaux vont venir à notre rescousse!

9. Leçons apprises

  • Faites preuve de diligence dans la planification stratégique. C’est ce que nous pouvons fièrement démontrer à nos investisseurs potentiels et ce que nous maîtrisons dans notre plan d’avenir.
  • Les partenariats sont essentiels. Soyez proches de vos partenaires et entretenez une communication constante.
  • Définissez les écarts de compétences le plus tôt possible et n’hésitez pas à embaucher des personnes qui en savent plus sur un sujet que vous même.

10. Vision d’avenir

La mission de T4C est de fournir aux étudiants un accès abordable au matériel scolaire au Canada et dans le monde. Sa vision est que tous les manuels dont on ne se sert pas sont remis en circulation là où on en a le plus besoin. Au-delà des objectifs principaux de T4C, il y a beaucoup d’autres moyens d’œuvrer au changement social tout en continuant à être une entreprise rentable et durable. Effectuer des levées de fonds avec les associations à vocation sociale, accorder des microprêts, recycler et employer des travailleurs de Goodwill sont d’autres façons de redonner à la collectivité.

11. Conclusions

Hors de question de revenir en arrière

L’équipe fondatrice et son conseil consultatif chevronné démontrent un engagement inébranlable dans la réussite de T4C. Ce qui avait commencé comme un petit projet a connu une croissance plus rapide que l’équipe ne l’a jamais espérée. T4C va maintenir cette dynamique à travers son expansion au Canada. Tant que T4C reflétera la passion de ses fondateurs et propagera son énergie aux nouveaux employés, il ne fait aucun doute que T4C respectera, voire dépassera, les projections.

3410 White Oak Rd London, Ontario N6E 2Z9

(519) 615-1007

info@textbooksforchange.ca

http://www.textbooksforchange.ca

Les revenus de l'année précédente étaient de 80 000 $ (montant approximatif du 1er juillet 2013 au 30 juin 2014)

Répondre