Gateway Rural Health Research Institute

Commencé le 2008 |

Logo de Gateway (nom de l’organisme avec une image représentant le soleil, une feuille et une clôture)

English

En été 2007, sept membres actuels du conseil d’administration se sont rendus à Hazard au Kentucky pour visiter le programme « Center of Health and Rural Excellence » à l’hôpital local. Ce programme implanté à Hazard utilise un modèle comme on n’en a jamais vu. Il s’agit d’un institut de recherche, d’enseignement et de promotion de la santé.

La petite communauté rurale de Hazard au Kentucky a développé quelque chose de bien particulier. Après l’avoir observé sur le terrain, les membres du conseil d’administration de Gateway ont décidé qu’il fallait reproduire cette initiative dans les comtés de Huron, de Perth, de Grey et de Bruce. Peu après leur visite, Gwen Devereaux aidée d’un stagiaire au doctorat ont examiné toutes les statistiques de la région relatives à la santé afin de déterminer les problèmes spécifiques à ces régions rurales et d’identifier les régions qui avaient le plus besoin d’un programme de développement. Ces statistiques ont montré un taux de maladies du cœur et de démence alarmant pour ces petites communautés rurales. C’est la présentation de ces statistiques qui a poussé le conseil d’administration à créer Gateway. Les sept membres fondateurs du conseil d’administration ont décidé de mettre sur pied Gateway tout simplement parce que c’était la meilleure chose à faire, prendre soin des citoyennes et des citoyens de Grey, Bruce, Huron et Perth.

Panneau à l’entrée du Center For Rural Health Gateway, en bleu clair sur un mur en briques.
University of Kentucky, Center for Rural Health à Hazard, KY

Dès qu’ils ont eu les statistiques démontrant la nécessité de ce type d’organisation et par le biais du bouche à oreille, ils ont obtenu du financement et un terrain, des dons de la part de familles touchées par les maladies du cœur et profondément attachées à leurs communautés. Gateway s’est ensuite tourné vers les universités et les collèges dans le but de développer des partenariats dans le domaine de la recherche et du recrutement par l’entremise du programme Ontario rural. Beaucoup de ces partenariats existaient déjà dans le cadre du projet Health Kick du comté de Huron, une initiative antérieure visant à promouvoir et à recruter de nouveaux professionnels de la santé dans le comté de Huron. Étant donné le succès de Health Kick, les membres fondateurs savaient que Gateway aurait la capacité nécessaire pour réussir. Il a déjà été démontré que les régions rurales peuvent exceller lorsqu’elles disposent de l’attrait nécessaire.

Qu’est-ce que Gateway?

Gateway est un organisme de recherche et d’enseignement dont l’objectif est d’améliorer la santé dans les comtés de Huron, Perth, Bruce et Grey. Grâce au programme Health Kick et à l’organisme Gateway, ces régions commencent à offrir des possibilités de recherche et d’enseignement qui n’existent pas dans d’autres régions. Ils offrent des opportunités dans les domaines des soins de santé, des affaires rurales, de la recherche, du développement économique, etc. Ils représentent un nouveau modèle, un modèle différent qui apporte de nouveaux espoirs dans les soins de santé pour les communautés rurales.

Gateway est un organisme de bienfaisance. Il est financé par des subventions de la Fondation Trillium, des versements du Comté de Huron et des dons importants. La famille Maclean a fait don du terrain à Seaforth pour la future construction des bâtiments de Gateway et la famille McCall-McCain a donné la moitié du financement de démarrage. Au cours de ses cinq premières années d’existence, Gateway disposait d’un budget d’un peu plus d’un million de dollars comprenant le financement du Comté de Huron. Ce montant a permis de mettre en place un conseil d’administration, la gestion, le marketing et d’établir des liens axés sur la recherche avec trois collèges et universités.

Partenariats et relations actuels

Gateway entretient des partenariats avec le Comté de Huron, la Huron Business Development Corporation, l’Université Western, l’Université de Waterloo, le Georgian College et de nombreuses familles locales.

Graig Hudson, membre du conseil d’administration, est un psychiatre renommé recruté dans Goodrich (comté de Huron) où il pratique. Dans sa pratique, il a découvert que la plupart des gens avaient tout simplement besoin de plus de sommeil. À partir de ses constatations, il a développé un somnifère naturel à base de graines de citrouille moulues : Zenbev. Après avoir travaillé dans le comté de Huron pendant quelques années, il a décidé d’emménager son entreprise de fabrication dans la région. Comme le soulignait Gwen Devereaux, « il est très difficile d’attirer des psychiatres dans la région, mais avoir quelqu’un qui déménage son entreprise pharmaceutique dans la région, ça, c’est une expérience unique ». Gateway recrute des médecins et des chercheurs dans la région et en plus attire des entreprises. « De vrais projets qui font de vraies différences ».

Gwen Devereaux espère que plus de professionnels de la santé imiteront Craig Hudson : s’installer dans la collectivité, en tomber amoureux et travailler à son développement. Nouvelles pratiques, nouveaux médecins ou nouvelles entreprises, Gwen Devereaux entrevoit un avenir prometteur pour les quatre comtés tant dans le domaine des soins de santé que de la croissance économique.

Croissance et perspectives

Au cours des 5 à 10 prochaines années, le conseil d’administration prévoit agrandir le nombre de ses membres de sept à douze, forger d’autres partenariats avec les universités et les collèges de l’Ontario, augmenter la croissance économique et le recrutement de professionnels de la santé dans la région, atteindre son objectif de 10 millions de dollars en dons et autres sources de financement.

Deux femmes assises à une table signent le protocole d’entente entre l’UWO et Gateway
Signature du protocole d’entente entre l’Université Western Ontario et Gateway

Une fois l’objectif financier réalisé, Gateway aura la capacité de construire le « Centre of Excellence in Rural Health ». Le Centre permettra d’enseigner aux étudiants, d’accueillir de nouveaux pôles de recherche et d’attirer plus de travaux de recherche dans le milieu rural. Parallèlement à cet essor, on aura besoin de plus de personnel à plein temps dans le domaine du marketing et de la gestion. Cependant, avant de pouvoir satisfaire ces futurs besoins, il faudra que l’organisme soit financièrement stable.

Outre la recherche et le financement en matière de santé, Gateway encourage le développement économique. L’organisme désire recruter des étudiants du domaine de la santé dans la région en espérant qu’ils exerceront dans cette région. Il espère attirer toutes les professions médicales : infirmiers, médecins, pharmaciens, homéopathes, etc. Cependant, le premier objectif de Gateway est de devenir une entreprise qui s’autofinance et qui n’a plus besoin de dons. Dans cette perspective, l’organisme stimule le développement en recrutant de nouveaux médecins dans la région et en attirant de nouveaux consommateurs. Il contribue à maintenir les citoyens dans la région, car tous les besoins de santé peuvent être satisfaits au sein même de ces collectivités.

Le programme en pharmacie de l’Université de Waterloo est le seul programme du Canada à offrir un cours facultatif en milieu rural. Le professeur donne ce cours à plein temps et collabore avec Gateway au niveau de la recherche et du recrutement. On espère que ce cours attirera des étudiants dans les régions rurales qui par la suite désireront y installer des entreprises privées et ainsi soutenir les collectivités locales. Ce cours est offert en ce moment et un certain nombre d’étudiants ont manifesté de l’intérêt pour la région.

Lorsque Gateway aura réalisé ses objectifs quant à la création d’une installation d’enseignement et de recherche, Gwen Devereaux pense que l’organisme pourra devenir le porte-parole en matière de gestion des maladies chroniques. Plus il y aura de professeurs et d’étudiants faisant des allocutions et des présentations lors de congrès, plus Gateway pourra créer des réseaux de personnes et d’organismes œuvrant à des projets similaires. Ces objectifs contribueront à assurer l’autofinancement de Gateway par le biais des frais de scolarité et des subventions de recherche.

Gateway est ouvert à tout. L’organisme apprécie beaucoup œuvrer dans le milieu de la santé pour son amélioration, son vœu est que la santé de chacun s’améliore non seulement au sein de ces communautés rurales, mais dans tout le Canada

Vidéo

Conclusion

Gwen Devereaux estime que les statistiques relatives à la santé dans les comtés de Huron, Bruce, Perth et Grey sont préoccupantes. Les conditions ne sont pas attractives pour le recrutement de nouveaux médecins, infirmiers ou autres professionnels de la santé. Gateway commence à modifier l’image de ces comtés en termes de perspectives. L’objectif principal de l’organisme est d’améliorer la santé et le bien-être au sein de ces collectivités, tout en augmentant le recrutement. Même si Gateway en est à ses débuts, évolue et change chaque année, il représente le meilleur moyen d’atteindre ces buts. Gateway est La passerelle vers une meilleure santé, une meilleure vie. Gateway représente d’une certaine manière la passerelle vers toutes les opportunités.

 

Remerciements:

Auteure et intervieweuse: Ami Schimanski, stagiaire Entreprise sociale – RCDÉC, à la Huron Business Development Corporation

Terminé en août 2013

32B Centennial Drive, PO Box 1181 Seaforth, ON

519-600-5195

info@gatewayresearch.ca

http://www.gatewayresearch.ca/

Gateway Rural Health Research Institute est une organisation caritative enregistrée.

Répondre